Non à la guerre ! Macron dégage !

Mais la guerre, c’est en partie nous qui la créons

Dans son ouvrage « l’ordre du Jour », Eric Vuillard évoque cette réunion du 20 février 1933 où 24 hommes d’affaires rendirent visite à Adolf Hitler et Hermann Goering au Reichtag :

« Ainsi, les vingt-quatre ne s’appellent ni Schnitlzer, ni Witzleben, ni Schmitt, ni Finck, ni Rosterg, ni Heubel, comme l’état civil nous incite à le croire. Ils s’appellent BASF, Bayer, Agfa, Opel, IG Farben, Siemens, Allianz, Telefunken. Sous ces noms, nous les connaissons. Nous les connaissons même très bien. Ils sont là, parmi nous, entre nous. Ils sont nos voitures, nos machines à laver, nos produits d’entretien, nos radio-réveils, l’assurance de notre maison, la pile de notre montre. Ils sont là, partout, sous forme de choses. Notre quotidien est le leur. Ils nous soignent, nous vêtent, nous éclairent, nous transportent sur les routes du monde, nous bercent. Les vingt-quatre bonshommes présents au palais du président du Reichtag, ce 20 février, ne sont rien d’autre que leurs mandataires, le clergé de la grande industrie ; ce sont les prêtres du Ptah. Et ils se tiennent là, impassibles, comme vingt-quatre machines à calculer aux portes de l’enfer ».

Et ils étaient là pour « passer à la caisse » comme le dira Krupp : financer la campagne électorale du parti nazi pour les élections du 5 mars 1933.

Ainsi aujourd’hui, c’est une maladie auto-immune que de laisser la société industrielle s’installer, prendre le contrôle des activités humaines puis au final déclarer la guerre à un virus, puis à la Russie. Non à la guerre !

La solidarité avec l’Ukraine cache l’expansionnisme du complexe militaro industriel occidental

Ce printemps, en même temps que les pêchers, on voit partout fleurir des initiatives pour venir en solidarité au peuple ukrainien. C’est comme « vaincre le cancer » ou «faire de la recherche pour éviter les maladies génétiques » : qui va critiquer des bonnes intentions ?

Rappelons que tous les grands industriels ont créé leur propre « fondation » à commencer par celle des Rockefeller qui au XIXè siècle a réussi à institutionnaliser la médecine alopathique et a ainsi fait disparaître les homéopathes1. Rappelons que Bill Gates a investi des milliards dans des compagnies pharmaceutiques fabricant des vaccins, qu’il a créé la « Fondation Bill et Mélinda Gates » qui aide les pays d’Afrique et d’Inde à se « protéger » contre les maladies, et que l’argent investi dans la fondation est récupéré avec les marchés des vaccins qu’elle a obtenu avec ses bonnes intentions dans ces pays-là. Donc les bonnes intentions, elles ont parfois un arrière-plan.

Carte montrant l’expansion de l’O.T.A.N. entre 1990 et 2020

L’O.T.A.N. est une organisation militaire complètement possédée par les U.S.A.2 qui a poursuivi son désir d’expansion vers l’est en Europe depuis 19453. Au démantèlement de l’Union Soviétique en 1990, les Russes ont retiré leurs troupes d’Ukraine, en échange d’une promesse orale que l’O.T.A.N. ne viendrait pas s’y installer4. Vladimir Poutine a depuis longtemps exprimé son refus catégorique à ce que les bases militaires occidentales s’établissent en Ukraine car cela mettrait Moscou à 5 minutes d’un tir balistique nucléaire5. Tout ceci fait penser à l’affaire de Cuba en 1962 où les bases soviétiques menaçaient le territoire américain.

L’Ukraine un territoire de l’O.T.A.N. ?

Par ailleurs, le complexe militaro-industriel occidental a financé le coup d’état de Maïdan en 2014, notamment les groupes néo-nazis du secteur droit qui ont provoqué les affrontements violents, comme au bon vieux temps des S.A. du parti nazi. Regardez le documentaire d’où est extraite cette image de leur drapeau étendard6.

Drapeau étendard du groupe « Secteur Droit ».

C’est un trident, comme le symbole de la 2è division blindée SS « Das Reich », tristement célèbre en France pour le massacre d’Oradour-sur-Glane le 10 juin 19447.

Présidentielle 2022 ; contrôle total, pas de débat

Mi-mars 2022, sur les radios du groupe Radio France, les flash d’information évoquent la campagne d’Emmanuel Macron mais pas celle des autres candidats. Choquant !

L’illuminé ne veut croiser aucun concurrent, pas d’images de lui avec les autres candidats. Lors de ses réunions publiques, ce candidat interdit les caméras autres que celles de son équipe de campagne8. L’autre n’existe pas.

Toutes les techniques de manipulation des masses sont utilisées, les médias sont muselés.

Le 1er septembre 1939, le monde entier apprenait que Hitler envahissait la Pologne. Tous les peuples le savaient, sauf le peuple allemand qui croyait que c’était la Pologne qui agressait l’Allemagne, sous l’intense propagande – surtout radiophonique – du « Ministère de l’Éducation du Peuple et de la Propagande » de Joseph Goebbels9.

Un spectacle fabriqué

Comment le chef d’un parti politique (L.R.E.M.) qui a fait 2,2 % aux municipales de 2020 pourrait-il être doté de plus de 20 % des intentions de vote dans les sondages à la présidentielle deux ans plus tard ?

On peut évoquer la propagande, certes. Par exemple que Macron a annoncé sa candidature le jour où il a annoncé lâcher du lest sur les protocoles sanitaires. Nous connaissons une personne qui s’est exclamé : « il a bien géré la crise covid en fait » ! Donc ça marche, mais ça ne peut pas tout expliquer.

On peut évoquer la fabrique du second tour par les sondages : les électeurs veulent voter « utile ». Or, comment savoir si son candidat préféré a une chance d’être au second tour, autrement qu’en se fiant aux « sondages » ?

E. Macron a été soutenu par Vincent Bolloré qui a créé un institut de sondage avant la présidentielle de 201710.

On peut évoquer également l’aide des GAFAM pour Macron exactement dans l’esprit de celle des vingt-quatre hommes d’affaires allemands pour Hitler : par exemple la censure par Twitter d’un sondage défavorable à Macron11.

On peut évoquer les caresses électorales envers les fonctionnaires : revalorisation de l’indice. Les fonctionnaires ont globalement suivi le président dans sa guerre contre un virus, c’est une catégorie sociale très encadrée idéologiquement parlant, à la fois dirigée par la haute administration (E.N.A. et compagnie) et par les directions syndicales.

On peut évoquer le troisième âge : globalement les retraités avaient voté Macron en 2017. Ils voyaient en lui un renouveau, allant au-delà des querelles habituelles droite contre gauche.

On peut évoquer l’aura de la stature présidentielle en temps de guerre : la question s’est posée de reporter l’élection pour laisser Macron continuer son œuvre médiatique à l’international12.

Mais tout ceci ne suffit pas. L’usure du pouvoir fait que ces cinq années d’exercice pèsent lourdement sur l’hypothèse de la ré-élection d’Emmanuel Macron, comme la graisse accumulée sur le chiffon conduit inéluctablement celui-ci au linge sale.

Risque de fraude électorale

Savez-vous qu’une loi visant à instaurer le vote par correspondance est à l’examen en première lecture13 ?

« Art.L.781. – Par dérogation à l’article L. 54, les électeurs peuvent également voter par correspondance, soit sous pli fermé, soit par voie électronique au moyen de matériels et de logiciels permettant de respecter le secret du vote et la sincérité du scrutin. Un décret en Conseil d’État fixe les modalités d’application du présent article. »

Oui, vous avez bien vu, «par voie électronique » aussi. Et le rapporteur de nous le justifier ainsi : « la lutte contre l’abstention est un objectif primordial qui dépasse les clivages idéologiques ».

Nous sommes le 20 mars, le premier tour de la présidentielle se déroulera le 10 avril. Le texte est en première lecture à l’assemblée. Il est possible mais peu probable qu’il soit adopté d’ici là. Mais tout est possible. En tous les cas, à l’avenir on peut s’attendre à des votes électroniques.

Contrôle citoyen des résultats

Un premier collectif de citoyens nommé « Contrôle Citoyen Élection » a créé une procédure de contrôle. Dans leur vidéo, ils affirment que le Ministère de l’Intérieur a été capable de faire voter 4 millions de personnes décédées en créant des bureaux de vote fictifs14. Il y a environ 69000 bureaux de vote en France, il faudrait donc au moins un citoyen vérificateur par bureau à prendre en photo les résultats annoncés et les envoyer sur leur site web. On pourrait alors comparer le score relevé par les citoyens au score annoncé par chaque Préfecture, et par le Ministère de l’Intérieur.

Une association nommée A.V.E.C (Association de Vérification des Élections par les Citoyens) est peut-être en train de se créer également. D’autres indications sur ce sujet apparaissent15.

En face, « Twitter promet de réduire la visibilité des messages s’opposant au résultat du scrutin » nous explique France Inter le 17 mars.

Mon hypothèse du second tour

Dans ma perception des choses (je ne regarde pas les sondages), un vote utile de la gauche se présente pour Jean-Luc Mélenchon.

Par contre à droite, la place faite à Éric Zemmour par les médias de masse permettrait à E. Macron d’avoir une chance d’être au second tour en divisant « l’extrême droite ».

Le peuple « de gauche » en a marre de devoir voter « contre l’extrême-droite » : il rechignerait à voter Macron contre Le Pen au second tour.

Mais le peuple « de droite » n’a pas encore connu ça. Ça pourrait bien lui arriver : avoir à choisir entre Mélenchon et Macron, boudu ! Bien joué l’introduction de Zemmour…

Dégager Macron, absolument

Le meilleur scénario pour moi serait de dégager Emmanuel Macron dès le premier tour. Pour cela, il faudrait que s’instaure d’ici trois semaine un vote utile à droite. C’est pas gagné. Et d’autre part, il faudrait que le contrôle citoyen des résultats fonctionne.

Quoiqu’il arrive, nous n’échouerons pas, nous apprendrons.

1 Voir l’introduction du livre « Le jeûne : nouvelle thérapie ? » de Thierry De Lestrade

2 en réalité les U.S.A., ce serait plutôt le « complexe militaro industriel » selon l’expression du général Eisenhower.

3 La carte d’expansion de l’O.T.A.N. de 1990 à 2020 est extraite de l’interview d’Erwan Castel par Michel Collon le 4 mars 2022 https://www.youtube.com/watch?v=iWYg7H6Eqpo

4 Interview de Roland Dumas sur la promesse faite aux Russes de ne pas installer des bases de l’O.T.A.N. dans les pays de l’ex-U.R.S.S. https://youtu.be/5lOjBp7Pzto

5 Interview de Vladimir Poutine le 5 mars 2022 à propos de l’expansion de l’O.T.A.N. https://twitter.com/El_Dic_TatoR/status/1500049504053178369

6 Documentaire de Paul Moreira « Ukraine : Les masques de la révolution » https://www.apar.tv/societe/tv/voir-ici-lexcellent-film-de-paul-moreira-que-le-regime-de-kiev-voulait-censurer/

7 Vive la révolution 19 mars 2022 : « En Ukraine, le drapeau rouge et noir n’est pas anarchiste, il est nazi ! Vidéos » https://mai68.org/spip2/spip.php?article11130

8 https://twitter.com/Qofficiel/status/1504792518596116485

9 Voir à ce sujet l’ouvrage de William L. Shirer « Le troisième Reich »

10 Voir l’interview d’Éric Stemmelen (sept. 2019) à propos de son ouvrage « Opération Macron » Editions du Cerisier https://www.youtube.com/watch?v=Zki11KmW0l4 qui retrace l’influence de Vincent Bolloré sur la candidature de E. Macron en 2017.

11 https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1499792556942667777

12 Puissance Plume 1er mars 2022 : «Les événements en Ukraine vont-ils permettre à Emmanuel Macron de supprimer l’élection présidentielle ? » https://p-plum.fr/?p=32

13 https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/vote_par_correspondance

14 https://www.youtube.com/watch?v=qopNv3TCmkE

15 https://twitter.com/den_pero/status/1505142276854534148

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.